Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par OliveNoire

Christian-Burguet--42-.jpg

 

 

L’USF était un club omnisport créé avant la dernière guerre,  qui comportait les sections suivantes : football, rugby, basket masculin, hand, natation, waterpolo et athlétisme. Un autre club existait à Fès, qui s’appelait l’Etoile Fassie et qui comportait des sections de basket féminin, de gymnastique et aussi d’athlétisme féminin. C’étaient les deux seuls clubs de Fès du temps du Protectorat ; ils drainaient la majorité des sportifs fassis avec ceux du Tennis-Club de Fès et aussi ceux du Cercle d’escrime.

La Section Basket à l’USF a toujours été très active surtout après-guerre. Sous l’impulsion de Marcel Billot, elle fut championne du Maroc en 1945. L’équipe était composée de : Marcel Billot (capitaine), Jo Da Silva, René Martinez, Georget, Charrier, et Belmonte, ces deux derniers joueurs venant tout juste d’être  démobilisés.

Il y avait également une équipe juniors, dont les joueurs s’intégrèrent progressivement à l’équipe première : Roland Asnard, les frères Branet, Roger et René, Burguet, Giraudet, Caminzuli et d’autres encore qui formèrent une belle pépinière. Cette équipe disputa la finale du championnat du Maroc en 1946 à Casablanca contre le RUC.

Tandis que Charrier, Belmonte , puis plus tard Billot, quittaient Fès pour raisons professionnelles, les jeunes furent incorporés à l’équipe première dont les piliers demeurèrent Da Silva, Martinez et Georget. Le championnat du Maroc fut, chaque année, âprement disputé et  l’équipe se classa toujours très honorablement.

Puis vint l’année 1949, où l’évènement  important  fut l’arrivée d’Emile Frézot comme professeur d’EPS au lycée de Fès. Frézot, licencié au PUC,  arrivé auréolé de ses fonctions de sélectionneur/entraineur  de l’équipe de France qui avait terminé deuxième aux Jeux Olympiques de Londres en 1948. De suite, la physionomie du club changea du tout au tout : de nouveaux dirigeants bénévoles arrivèrent et se montrèrent très actifs, des supporters s’offrirent pour transporter les joueurs dans les déplacements.

Sous la houlette de M. Pardini, très dynamique Président du Club, activement secondé par M. Azencot, Président du basket,  on entreprit le transfert du terrain de basket du stade municipal  sur un terrain acquis par le club. Sur ce terrain, des tribunes furent dressées des propres mains des dirigeants, des bénévoles et même des joueurs. Plus tard un Club-house et des vestiaires en dur furent construits. Le terrain fut bitumé et éclairé, ce qui le rendit parfaitement autonome comparativement à ce qui existait auparavant. Tout à côté, les boulistes s’installèrent et le tout participa à une saine et grande animation, les boulistes devenant, du coup, d’ardents supporters du basket.

Frézot devint le manager général du club, joueur-entraineur de l’équipe première. Par ses fonctions il fut également le pourvoyeur de jeunes joueurs, et, grâce à son aura et à ses qualités  pédagogiques, il insuffla un dynamisme au sein du club qui rayonna dans tout Fès.  Dès son premier match, auquel pourtant il ne participait pas n’étant pas encore qualifié, l’USF battit l’OCK, alors champion du Maroc et d’Afrique du Nord,  terreur aussi des clubs marocains. L’OCK pratiquait à l’époque, un jeu qu’on appelait le «  ripopo », fait de petites passes courtes et répétées très rapidement jusqu’à arriver sous le cercle adverse et à marquer. Frézot analysa très rapidement ce jeu au match ‘’aller’’ où l’USF fut battue et fit appliquer à son équipe au retour une défense particulière qui contra parfaitement le style de jeu de l’OCK. Dès lors l’USF fut crainte de ses adversaires, principalement casablancais. Frézot privilégia déjà à l’époque, le recrutement des joueurs grands par la taille et les fit travailler en conséquence. C’est ainsi que Jack Grandjean  et Marcel Grousset, tous deux au-dessus du mètre quatre vingt dix, firent leur entrée dans l’équipe et plus tard, furent même sélectionnés en équipe du Maroc par Frézot, devenu sélectionneur de  cette équipe. L’équipe première était composé de Frézot, Vanouche, M. Grousset, Roger Branet à l’arrière, Da Silva, Grandjean, G.Grousset et Burguet à l’avant, ce dernier étant le plus petit   avec son 1m, 80 ;

Mais, malgré tout, l’USF ne fut plus jamais championne du Maroc. La dernière année de la présence de Frézot à Fès, en 1952, fut endeuillée par un terrible accident de voiture, dans lequel une joueuse de l’équipe fémininine de basket de l’USF trouva la mort et deux autres furent grièvement blessées. Cela le matin d’un match de l’équipe première masculine, match qui fut reporté d’ailleurs, mais qui traumatisa par la suite toute l’équipe, car à l’origine de cet accident se trouvait un de ses joueurs. Celui-ci fut envoyé en prison. Le ressort fut cassé dans l’équipe. C’est ainsi qu’elle perdit un match important, joué deux fois, contre l’ASPTT de Casablanca, qui permit ainsi à l’USM de remporter le titre.

Frézot rentra en France à la fin de la saison 51/52, victime d’une campagne déplorable montée contre lui par la presse casablancaise qui l’accusa notamment d’avoir pris trop d’importance au sein de la Ligue du Maroc de Basket. Cela parce qu’il avait eu gain de cause sur les réserves qu’il avait déposées, à la demande de ses joueurs, à la fin du premier match contre les PTT.

Christian-Burguet--8-.jpg

 

 

L’USF continua malgré tout, mais avec beaucoup moins d’enthousiasme. Après l’indépendance du Maroc, elle fut dissoute et remplacée par le MAS (Maghreb Athlétic Sports), où continuèrent d’évoluer avec plus ou moins de bonheur les frères Branet, Grandjean et autres…

 

Christian BURGUET

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

David 07/01/2019 13:41

Merci de partager une si belle information. Dernièrement, je surfais sur le Web pour le même genre de nouvelles et je l'ai trouvé ici https://nexter.org/fr/

markmann marie 21/06/2015 09:22

Bon article, mais pourquoi ne pas parler de l'equipe feminine <; c'est fFrezot qui m'a initiée au basbet, et apres avec messieurs Da silva et Martinez l'equipe a obtenu d'exsellents résuletats

Youssef ZIAD 03/01/2015 16:13

L'USF existe toujours et reste un club omnisports avec 8 sections :Athlétisme ,Basket-ball,Cyclisme,Hand-ball,Foot-ball,Natation,Rugby et Volley-ball .Le club house,l'administration,la piscine et les terrains de Basket et Volley se trouvent à Sidi Brahim .Svp,publiez des anciens documents sur la page facebook :Gloires de Fes

OliveNoire 04/01/2015 17:42

Je suis prêt à publier des photos et articles sur le basket, d'autant que j'ai joué dans les années 60 contre USFès. Vous pouvez me contacter

coll jean-pierre 30/05/2011 17:08


L'US FES a continué à s'appeler l'USF jusqu'en 1960 mmoins.J'ai joué une ou deux saisons à cette époque en compagnie des deux frères Branet,de G. et D Grandjean,d'Alaoui,de Schwetzof.Après.....?


Youssef ZIAD 03/01/2015 16:16

J'ai posté un commentaire sur la page de la B,U,S

OliveNoire 01/06/2011 08:52



Bonjour,


Avez-vous des photos, articles de presse, ou tout autres documents


Que voulez-vous savoir , n'hésitez pas à me contacter 06 43 13 29 33


Bien amicalement